Travaux récents

En 2014, la forêt était posée comme un décor de théâtre, une scène qui portait un message ou une histoire. Maintenant la forêt est l'histoire.
Depuis peu je travaille à partir de la matière même. Je décalque l'écorce de l'arbre sur un tissus volant. Et, après avoir remercié l'arbre de ce don, je pars de cette trace, de ce guide, pour construire une image mouvante et rythmée. J'utilise, entre autre, la tempera à l’œuf pour maitriser et la nature et la provenance de ma matière première. Je m'inscris ainsi dans la préservation du grand tout et je peux maintenir vivants mon émerveillement et mon désir impérieux de créer.

1/1

© 2015 par Mathilde Amilhat - Saint-Antonin-Noble-Val - Occitanie - France
Photos des toiles et portrait par Christian Loubet